Didier – 1996

 

« Didier ». Sans aucun doute la rencontre la plus importante dans mon métier, professionnellement et humainement. C’est « à cause de lui » que j’ai continué d’être dresseur pour le cinéma, pour moi le plus grand : Alain Chabat. Le chien qu’il a choisi un labrador (Eliot), mais aussi Many et Boggie.